L’envers du décor de la Douala Startup Weekend!

Étiquettes
9 juin 2013

L’envers du décor de la Douala Startup Weekend!

(Crédit photo Danielle Ibohn)

Comment s’est passé la Douala Startup Weekend?

Une chose est sure. Je suis exténuée. Ce fut 54heures d’adrénaline, de peurs, de rebondissements, de joies. Un sacré cocktail, un concentré d’émotions qui m’a déboussolé pendant 24heures. Vais-je vous raconter les moments forts? Je vais vous en rappeler quand même.  Nous avons eu des différents témoignages des mentors, des coachs. Nous avons eu l’enseignement, un partage de connaissances et d’expériences. Ce fut un laboratoire d’open source sans précédent.

100 candidats se sont présentés à la Douala Startup avec pour ambition de changer une vie. Créer une idée, la transformer en entreprise. Voici la Star:

Le table de bord des participants (Crédit photo Danielle Ibohn)
Le table de bord des participants (Crédit photo Danielle Ibohn)

Comment créer sa startup, son idée, sa faisabilité, son business modèle, les circuits de commercialisation. Le tableau répondait à ces questions par des post-it. Les yeux rivés vers cette dernière, rien y fait les candidats se battent.

Hussein d'activspaces, Benn Ngnet organisateur de la SWDouala, Patrick Tchientche, Guillaume Soto
Hussein d’activspaces, Benn Ngnet organisateur de la SWDouala, Patrick Tchientche, Guillaume Soto

Faut dire que les idées sont bien pensées:

  • Une application pour trouver votre appartement à vos coûts
  • Manager votre événement avec une application. C’est possible avec eux
  • Assistance aux universitaires (Partage des épreuves, des cours et d’informations universitaires)
  • Une agence conseil pour étudiants
  • Transformer vos devises en produits de services
  • Vous avez perdu vos documents? ces coursiers se proposent de vous les ramener. Lorsqu’on les retrouve.
  • Place à Obookbiz, notre premier candidat. Il défend le projet d’un CENTRE COMMERCIAL VIRTUEL
  • CHIP’s line veut conquérir le monde avec les chip’s de plantain

Pour une fois, les laptops étaient aux vestiaires.

(Crédit phoho Danielle ibohn)
(Crédit phoho Danielle ibohn)

Les mentors sont par dessus leurs épaules, conseillent, rectifient. Le don de soi était le maitre mot. Jusqu’à pas d’heure, on bosse dur.  Les incubateurs sont très présents et font vivre leur expérience en matière de création d’entreprise. Plus qu’un concours , cet événement fut un séminaire, un lieu de réseautage.

(Crédit photo Danielle Ibohn)
(Crédit photo Danielle Ibohn)

Au bout du troisième jour, les visages sont fermés de fatigue, de joie, de stress. On n’arrive à expliquer. Mais on est las. Bien las et un peu triste qu’il se termine.
Les présentations des projets se font sous l’œil aguerris du jury:

Le jury (Crédit photo Danielle Ibohn)
Le jury (Crédit photo Danielle Ibohn)

 

Se succèdent sur le podium les différents finalistes:

Le podium de la SWDouala (credit photo Danielle ibohn)
Le podium de la SWDouala (credit photo Danielle ibohn)

Le mot du Vice-Consule des États -Unis (avant le début des présentations des projets.) était un discours de l’Ambassadeur des États-Unis. La quintessence se résumait en cinq points:

  • Sa fierté d’être convié,
  • Ses excuses de ne pas être là,
  • L’importance de ce genre d’événement (les idées étant à l’origine de grandes entreprises)
  • Sa fierté de voir un tel engouement pour cet événement
  • Son espoir pour le cameroun
Le Vice-consul des USA (Crédit photo Danielle Ibohn)
Le Vice-consul des USA (Crédit photo Danielle Ibohn)

 

Après une heure de présentations, près de 45 minutes de délibérations.

Nous avons nos vainqueurs:

  • En première position: CHIP’s line veut conquérir le monde avec les chip’s de plantain
Crédit photo Danielle ibohn
Crédit photo Danielle ibohn
  •  En deuxième position: Place à Obookbiz, notre premier candidat. Il défend le projet d’un CENTRE COMMERCIAL
Crédit photo Danielle Ibohn
Crédit photo Danielle Ibohn
  • En troisième position :Manager votre événement avec une application. C’est possible avec eux
Equipe 10 , 3eme prix de la Douala Startup Weekend  avec Hervé Djia au milieu (Crédit photo Danielle Ibohn)
Équipe 10 , 3eme prix de la Douala Startup Weekend avec Hervé Djia au milieu (Crédit photo Danielle Ibohn)

 

 

Ainsi, je ferme un chapitre plein d’entrains. Un chapitre de … Bref! Magnifique moment! J’ai plus des mots là!

Vous ne lisez pas mon bonheur?

Vous aussi?

Allez Son’a ponda!

 

Partagez

Commentaires

Serge
Répondre

très intéressant. c'est bien beau tout ça, mais ça reste quand même tres concurrentiel et stressant

Mylène
Répondre

J'ai suivi la manifestation via Twitter, grâce à toi. Cela paraissait en effet bien dynamique et intéressant, à l'image de celle à laquelle nous avons pu assister à Dakar, il y a quelques semaines.

une fille nyanga
Répondre

Merci pour cet article, la question que je me pose est de savoir qu'elles sont les résultats un an plus tard? Les projets se sont-ils concrétisés?

Danielle Ibohn
Répondre

La plupart ont vendu leur startup à une multinationale, qui l'intègre aujourd'hui comme une solution :( Dommage!