1m50! 1m50quette! Dakar est venu à nous?

Article : 1m50! 1m50quette! Dakar est venu à nous?
29 avril 2013

1m50! 1m50quette! Dakar est venu à nous?

Gaming revolution (Credit photo Hamza Aziz)
Gaming revolution (Credit photo: Hamza Aziz)

Ce billet, techniquement je l’ai écrit dans ma tête. Il commence par mon départ jusqu’à mon arrivée. Sans interruption, j’y ai pensé mots pour mots.

Depuis plusieurs jours déjà, je redoutais son arrivée: le moment de partir. La plupart du temps, je fais l’autruche.  Seulement ma dernière soirée à Dakar fut pénible. Une aventure de dingue qui s’est finie en blues. Comme si les heures avaient un contentieux avec moi. Elles allaient plus vite que d’habitude. Et le jour de départ est si vite arrivé. Il est 3 heures du matin, une Sinatou débarque dans ma chambre. Il est l’heure de partir. J’ai encore la soirée d’hier dans les yeux. Elle me presse. J’enfile, je ne sais pas quoi.

Dans le hall de l’aéroport, nous sommes muettes. J’aime pas les aurevoirs. Elle sait que je pars. Bref! On ne se parle pas. Bizarrement, ce qui nous réunit c’est  le wifi.

Ah! Le wifi! Ce pays où les wifi est ouvert partout. Ce pays où tu ouvres une page, elle se charge à la tierce. C’est vrai , j’exagère. Elle s’ouvre au bout de 15 tierces.

J’étais dans l’avion pour Douala. Et tout me revenait comme un boomerang. Il est 7h 30 et nous survolons Dakar. Son architecture sévère, ses routes sableuses, son climat bizarre (passant du chaud au froid) me plongent dans une léthargie bien habituelle. L’hôtesse de l’air me demande :

– Jus de pomme ou eau? (sous un ton presque menaçant).

Bizarrement, ça m’amuse. Elle me fait penser à Raphaëlle.

Ah! Mon aventure dakaroise!  Je la définit en deux mots: émotions wifi, émotions, wifi. Quoi? C’est vrai oh!

Au programme, il y a eu des formations intéressantes. Mais ce qui m’a rendu ouiiiiiiiiiiiii, ce sont les visites à JOKKOLABS et CTIC. Ce sont des incubateurs. Ces espèces de fondations qui permettent aux projets de devenir des entreprises. Elles vous fournissent un bureau, une connexion internet, un cadre de travail moyennant des pourcentages. Ces pourcentages sont liés pour certains à votre futur chiffre d’affaires, pour d’autres c’est une somme symbolique en termes de location.

Lorsque j’ai entendu ça, j’ai sursauté de peur. Parce qu’au Cameroun, ce genre de choses s’appelle de l’arnaque. C’est pas possible chez nous. Et pourtant…

Samedi dernier, mon statut de blogueuse m’a fait participé à un de ses barcamps: Le GDG Barcamp organisé à Douala. J’y ai fait une présentation. Mais ceci n’était pas le plus important. Le plus important, ce fut Activ space et la Startup weekend de Douala. Important pourquoi? Parce que ce sont des incubateurs.

Je n’y ai pas d’abord prêté attention, préoccupée par une discussion lancée par un ingénieur fou (Brice), un chef publiciste voodoo (Mathias) , un community manager barge (CK Klein), sur la particularité des mondoblogueuses. Entre autres, elles aiment les wifi,  introverties, toujours derrière leurs smartphones. Elles vous écoutent à demi-mot… Une partie du cerveau à produire un article tout le temps.  Gaelle tjat et moi nous défendons par des grimaces. Ils n’ont pas tort les garçons.

Gaëlle et moi (Crédit photo Danielle Ibohn)
Gaëlle et moi (Crédit photo: Danielle Ibohn)

Cependant, à demi-mot, une phrase nous enlève de la discussion.

Activ Space, est une fondation qui vous permet de créer votre entreprise gratuitement.

Ah! Brice (ingénieur fou) devient aware. Comment? Il pose une série de questions qui attire mon attention. La sélection des projets passant par la procédure d’intégration des projets en entreprises, tout est une question d’idées. En effet selon la rentabilité de votre projet, vous êtes capables de créer une entreprise de rien. Juste avec une idée. L’espace de travail vous est offert, les moyens aussi. A votre arrivée, vous signez un contrat protégeant votre idée et statuant sur le mode de règlement. Ainsi en six mois d’existence, la fondation prélève 5% de votre chiffre d’affaires produit pendant ce laps de temps. Si après six mois, vous ne voulez plus de l’aide de la fondation? Vous êtes libre de partir. Le principe m’a plu.

Activ Spaces en conférence (Crédit photo Danielle ibohn)
Activ Spaces en conférence (Crédit photo: Danielle Ibohn)

Puis la Douala Startup weekend est venue faire son show:

(Crédit photo Douala startup Weekend)
(Crédit photo: Douala startup Weekend)

– 54 heures où des développeurs, des commerciaux, des financiers se rencontrent pour partager leurs idées, créer des équipes, concevoir des produits et lancer des startups.

– un rendez vous entre  étudiants et  professionnels intéressés voire passionnés par le monde de l’entrepreneuriat

– un événement qui consiste à faire émerger des projets.

1m50, 1m50quette la révolution est en marche. La bande passante est certes un désastre. Mais le monde geek au Cameroun bouge. Le barcamp comme celui de GDG nous rends moins con. Les incubateurs sont de plus en plus présents. Je suis fière de penser que le retard ne sera qu’un triste souvenir.

Allez son’a ponda!!!!

 

Partagez

Commentaires

Mylène
Répondre

Je ressens bien ton enthousiasme, le même que j'avais perçu et vu lors de notre formation à Dakar. Je vois encore tes yeux briller à Jokkolabs ! Internet, connexion, wifi, difficile de faire sans maintenant. Pour les entreprises, pour les hommes qui les créent, les développent, y travaillent. Cela fait plaisir d'entendre que cela évolue et bouge dans ton pays. J'ai bon espoir aussi pour la Guadeloupe.

Danielle Ibohn
Répondre

Ils brillent si fort que ça? lool

sinathlafricaine
Répondre

Ah ma danielle, c'est clair que le retour a été un choc pour moi aussi mais pire que toi! j'aime pas les aurevoir! regarder les gens,une dernière fois, non, je sais pas vraiment le faire, je préfère m'empresser de finir le calvaire!
Les premiers jours de mon retour, ça m'a fait tout bizarre de plus te voir ds mon lit les soirs, de plus entendre l'accent guadeloupéen de mylène ou encore de me réadapter à ce wifi de merde chez moi mais je me rassure, on se reverra ailleurs,un jour, peut être...

Danielle Ibohn
Répondre

:-)

nathyk
Répondre

Très de savoir que nous répondons aussi présent à l'appel des ntic et du développement tout court ! Youth can move the world !

nathyk
Répondre

Heureuse...

Ouedraogo
Répondre

Il faut feliciter les Senegalais, si la vie est chere, le wifi est est moins chere.En plus, un pays aux multiples projets. Surement le developpement en route

Danielle Ibohn
Répondre

Ah oui? Je ne savais pas ça... Pas cool

Achille Kmel Mekontchou
Répondre

merde/ pourquoi j'ai raté le GDG Bar Camp et pourtant j'avais bien mon sticker? peut être des imprévus. mais bon promis je vais me rattraper avec "Weekend star up" je crois que c'est bien le 31 Mai nor?j'adore la partie du wifi qui est ouvert partout sauf au pays. oko. le Kmer a les dents
merci pour le billet.

Danielle Ibohn
Répondre

Ah! merci Je t'en prie :-) Euh... Le kamer a les crocs!

salma Amadore
Répondre

danielle je sais que tu sais que je n'ai rien compris mais que tu trouveras les bons mots pour m'expliquer tout ça
chouette les aurevoirs du début version WIFI

Danielle Ibohn
Répondre

je n'y manquerais pas

Limoune
Répondre

Hey Danielle ! Passez le flambeau. Si Dakar est venu à vous, à vous de venir à d'autres. Bises

Danielle Ibohn
Répondre

Bises toi!

Nasser
Répondre

j'arrive pas à comprendre pourquoi tu ne me mets pas au courant de ces merveilles alors que t'a mon nomba. Si tu la effécé, c'est ce nomba qui te tuais de bip avant ton départ pour Dakar.

Danielle Ibohn
Répondre

je l'ai ... je le ferais dorénavant t'inquiete :-)

Aj
Répondre

Et moi je retiens deux mots de cet article : Passion et Wifi :P

Billet Intéressant, véridique et positif ( A souligner, généralement au K'mer Véridique != Positif ) sur ce qui se fait dans la communauté Tech Camerounaise. Ca a tellement bougé en quelques années, il y aura encore des avancées intéressantes dans peu de temps (Et des wifis plus ....wifi :-) )

Danielle Ibohn
Répondre

Merci, Merci! ah j'esperes oui qu'il y aura des avancées oh!

Ck
Répondre

Que du bon! Et donc je suis barge?

karen millen dresses shop online
Répondre

Good article. I definitely love this website. Keep it up!