Catégorie : BlogHour

Adoptez-moi au Cameroun: un véritable périple

L’adoption. Je n’étais pas sensée écrire dessus. Je pensais faire des mbenguetaires* mon quatre heure. Mais il y a plus important que les débâcles d’une génération perdue qui essaie de trouver une identité en oubliant les siens.

Je vais vous parler de l’adoption au Cameroun. Étymologiquement, bref on s’en fout des étymologies. Tu es stérile. Tu ne peux pas avoir d’enfants. Au delà des solutions comme mère porteuse en Afrique qui est, on va dire, pratiquée de manière peu orthodoxe, vous pouvez adopter. Mettons une halte, qu’est-ce que j’entends par peu orthodoxe. Nous avons quatre cas. Soit un membre de votre famille vous offre un enfant. Soit vous faites un arrangement avec une voisine. Soit vous laissez votre époux prendre une deuxième épouse et vous élevez ses enfants et acceptez de partager votre époux. Dans le cas, où c’est l’homme qui est stérile, l’homme épousera simplement une femme qui a déjà des enfants.

 

@Fotopedia

@Fotopedia

 

Depuis un bon bout, je m’intéresse à la question. Comment adopter au Cameroun ? Ce n’est pas si difficile. Techniquement, vous pouvez trouver un bout de chou à chérir. Mais de point de vue légal, tout se complique.

(suite…)



Le top 10 des supporters Camerounais

Nous sommes à quelques heures du deuxième match des miaous*. Rien ne me ferait plaisir qu’un but. Un seul but, même si on perd. M’en fout, je veux un but. Quoi ? Je suis réaliste. Nous sommes de fervents supporters. Nous sommes de fervents fans aussi versatiles qu’une girouette en plein orage. C’est vrai oh !  La preuve, moi. Nous sommes  20 millions de camerounais et comme lors des précédentes confrontations des chats*, nous sommes 20 millions de coaches. Ce billet est une commande d’un ami. Il souhaite avoir mon expertise de supportrice « fervente » 🙂

Si vous avez des amis camerounais, commencez dès à présent à observer ::::

Au Cameroun, si on devait catégoriser les supporters. On le ferait surement suivant un certain ordre ::: Des plus fêlés au plus plus fêlés. Excusez le superlatif. Mais on est passionné du foot aux pays. Même si nous n’avons pas des stades dignes de grande compétition internationale. Nous quoi ? Comme on dit au pays.

Allez sifflet de coup d’envoi: Voici le Top 10 de l’archétype des supporters camerounais

Supporter-Camerounais-Brazil2014

Must to be in Cameroon lors d’un match @Danielle Ibohn

(suite…)



Garde-à-vous 60 microns d’épaisseur !

Une anecdote est à l’origine de ce billet. J’aurais aimé ne pas vivre ce moment de honte. Ce moment où tu te balades dans tout le quartier avec tes outils de « raniania* » à ciel ouvert. Et un de tes voisins qui ne s’abstient de te lancer :  » C’est sûr là, tu n’es pas enceinte « . En effet, j’ai eu la bonne idée d’oublier de ne pas prendre mon sac d’emballage. C’est devenu un habitus au Cameroun. A l’origine de mon ascension sociale (quoi ? Une fille pas enceinte, c’est une ascension sociale au Cameroun), un décret interdisant les emballages plastiques de moins de 60 microns d’épaisseur. Je comprends rien à ce jargon. Alors je suis allée à la rencontre des 60 microns d’épaisseur.

@iCameroon

@iCameroon

Economie verte face au développement (suite…)



Un Baiser sur le Cameroun

Je l’écris à chaud ce billet. Ça bout au-dedans de moi. Je ne sais quoi faire, sauf écrire. Les sentiments se mélangent dans ma tête. Ma vie d’ici, ma vie d’ailleurs et mes regrets. La plupart ont souvent du mal à le croire, mais je me livre très peu sur ce que je ressens. Je ne peux m’y résoudre. Mais sur ce point, je vous donnerais une partie de ceux que je pense.

douala_cameroun_ciel_tourisme_Logpom_photo

Vue sur Douala – Quartier Logpom @Danielle Ibohn

De retour sur mes terres, je suis comme une vierge devant son premier amant : entre excitation et peur. Et pourtant, mon Cameroun n’a pas changé. Il a le même soleil, les mêmes gens. Sa pluie reste insolente. Sa circulation, ses embouteillages sont un capharnaüm. Cependant, mon regard a changé.

(suite…)



We are Happy from Cameroon – BlogTour

Vraiment ce billet ! Je fais souvent des  choses. Mais ça ? Je suis sensée faire la mendiante. Oui ! Vous lisez bien ! Partant dun constat, Oui, ça marrive d’être attentive. Nous nous sommes rendus compte qu’écrire sur les camerounais, le Cameroun se résumaient sur les médias sociaux en la critique. Moi, la première hein ? Ce nest pas notre faute, nous sommes nés comme ça, Hihihi. Cependant Il y a aussi des choses à voir, à découvrir sur le Cameroun quautre que notre pratique sommeilistanaise. (Je te pique ton mot hein, grand frère Manekang)

(suite…)