Voila une semaine que j’ai retrouvé un nouveau boulot. Rien de tel qu’un hymne à la vie. Boulot=Salaire=Boire. Quoi? Faut bien que je me soule compte tenu des conditions de transport à Douala.

Depuis peu, la ville est en plein travaux. Les grandes réalisations ont attéries à Douala: route bloquée, embouteillage aux heures de pointe. Rien à faire le stress est notre dada.

En dehors des autoroutes et des voies urbaines, la nomenclature routière fixée par décret présidentiel n° 79/093 du 21 mars 1979 a divisé le réseau routier camerounais long de 50 000 K m en quatre catégories.

· Les routes nationales, qui relient essentiellement les chefs lieux de province à la capitale Yaoundé et le Cameroun aux pays voisins, constituent l’ossature du réseau. La longueur de cette catégorie de routes (18 au total) est de 7241 K m.

· Les routes provinciales relient, à l’intérieur d’une province, les chefs-lieux de département, à la capitale provinciale. Leur longueur est de 5 841 K m.

· Les routes départementales relient, à l’intérieur d’un département, les arrondissements aux chefs-lieux de département. Leur longueur est de 8 075 K m.

· Les routes rurales desservent les campagnes, les plantations, les zones industrielles locales, elles permettent de relier les zones de production aux marchés locaux ou aux centres de commercialisation. La longueur du réseau de routes rurales classées (pris en charge par le ministère des Travaux publics) est de 12 843 K m.

Le Cameroun compte ainsi près de 23.0000 km de routes principales, dont 4.300 bitumées et bien aménagées.

Cependant, le système routier à Douala est cette espèce de longue pente étroite où les boulevards et autoroutes se comptent sur les bouts de doigts.

Quoi? Douala est une ville de pêcheurs. Tout a été construit autour de la côte. Du coup, aller au travail est un parcours de combattant.

La solution miracle: ce sont les Moto-taxis. Ces espèces de motos où l’on peut tenir à trois voire quatre ou cinq . Elles faufilent, contournent, volent au dessus des embouteillages. Quoi? C’est vrai! Et arrivent plus vite sauf si:

1) Un mange-mil est présent et gère la circulation, tout transpirant sous la chaleur, embrigadé dans sa tenue de gendarme. Le mange-mil est très nerveux. Il ne fait aucun cadeau sauf pour le chef. Quoi? il y a toujours un au dessus que lui. La route est étroite , et l’on est déjà à la quatrième fil d’attente. Les motos grouillent de part de d’autres de la route, même sur le trottoir. Quoi? Les piétons n’ont qu’à jouer à saute-mouton;

2) Une famille Sawa a décidé de mettre une tente en pleine route! oui? tente? c’est leur village après tout! Lors des deuils chez nous, il est coutume de convier la famille et les amis du défunt pour l’accompagner à sa dernière demeure. Rien de tel que la famille au grand complet, sous une même tente (bâche). Le Malheur, ça se partage hein? Surtout auprès d’un buffet hein? C’est là, où tu sais que le Mangement, c’est le positionnement. Plus tes loin tu buffet, plus tes en même de rien bouffer! Quoi? Faut être proche du défunt pour bien lui dire aurevoir;

3) La énième route construite une énième fois est en plein travaux. Après une saison de pluies désastreuse, inondations, une succession de crevasses, trous impressionnants qui pour certains coupent presque la route en deux, la construction des routes était inadapté à la saison des pluies. Alors, Nous voila reparti dans une saison sèche plein de son bruit assourdissant, ces bifurcations, ces trrrrrrrrrrrrrrrr trrrrrrrrrrr à longueur de journée . Il y a pas lieu de faire un état de la route: Du comment du pourquoi améliorer sa construction pour ne plus en venir à la reconstruire à chaque fois.  Bien plus, c’est lorsque tes reins ont déjà tellement tremblé pendant vos passages dans les nids de poule que vous savez que les dos d’âne c’est pour ralentir;

4) Voiries poubelles municipales ou comment nettoyer la ville en plein midi créant ainsi un embouteillage monstre. D’abord, les routes sont étroites, puis venant garer au bord de la chaussée pour faire son ramassage à chaque fois sur même route d’au moins 20 Bac à ordures. Euh! c’est révolutionnaire! Faute de place pour avancer les motos s’illustrent dans le jeu à la : rouler dans le sens interdit pour fuir l’embouteillage. Quoi? une moto c’est petite! Vous aussi! Elle roule au bord…;

5) Les Concerts Mobiles. c’est une tradition bien typique de Douala, le levée du coude (boire). Alors pour créer un championnat, nos entreprises brassicoles nous organisent les mini concerts, nous accompagnant en musique. N’ayant pas d’espaces pour monter leur bat-mobile , la route devient normale d’accès. Quoi? Ils ont demandé une autorisation à la mairie. Imaginez un vendredi soir, heure de pointe, ma route de retour super étroite pour changer, les moto de part et d’autres la chaussée, le trottoir, les voitures cherchant à se frayer aussi un chemin, le mange-mil dépassé par autant de véhicules à quatre, à trois , à deux. Et si par mégarde, on touche du bois, quoique dans la plupart des cas ça ne marche jamais, une camion de bile de bois tombe en panne. Bref, on est parti pour au moins 1h voire 2 h bloquée là! Euh! ils nous ont inventé les téléphones à quatre puces maintenant!Quoi? Le crédit finissant dans une, la deuxième , la troisième et la quatrième…

7 accidents sur 10 sont causés par les motos taxis et l’on enregistre en moyennes 2 conducteurs de motos qui meurent en exercent ce métier.

Alors en recherchant des informations sur le nombre de moto-taxis dans la ville de Douala, je tombe sur ce rapport de l’Organisation des Droits de l’Homme Et de la Protection du Citoyen (ODHPC).

Oh! Selon leur recherches , les autorités doivent réagir maintenant au lieu d’attendre que la situation s’empire sur le plan sanitaire et environnementale. La pollution par le rejet de souffle de dioxine de carbone d’une Moto, surtout en activité permanente , pollue plus que cent Véhicules neuves dans l’atmosphère. Elles émettent plus de dioxine de carbone, et peuvent transmettre à l’Homme plusieurs types de maladies , telle que, la pneumonie, le système respiratoire , le système nerveux, la maladie lombalgies pour les conducteurs de Moto, le cardiovasculaire ( AVC). Les personnes vulnérables pour ces maladies citées, sont les femmes enceintes, les jeunes fille, les vieillards voient leurs facultés intellectuelles modifier à cause de bruit , le stresse, la maladie de gorge et la Toux etc.…La particularité de la gestion des villes situées dans une position géographique très sensible appelé zone humide comme Douala. Au centre de pneumonie d’Akwa,  le nombre des malades s’est multiplié par 10 à cause de notre atmosphère pollué de plomb à plus de 80 %. Pour nous, ODHPC, ne pas interdire l’usage de Motocycliste pour le transport Urbain mais ce serait livré les Citoyens au suicide collectif, à l’empoisonnement.

J’aimerais pas faire ma maya, mais euh…

Allez

Son’a ponda!