Depuis peu, le marketing de réseau a pris ses marques dans la ville de Douala. Entre colporteurs, et réseau de travail, tout le monde s’y est mis.

Juste préciser une chose, pour ceux qui ne savent pas encore, inventé aux USA en 1940 et popularisé dans les années 50 par la société Tupperware, le marketing de réseau est un marketing relationnel, vente par cooptation. Il désigne une structure du réseau de vente dans laquelle l’activité élimine les coûts liés au recrutement et à la formation, mais aussi les dépenses de publicité en lui substituant par le bouche à oreille. Dans un pays d’affaires (commère) comme le mien, comment ne marcherait-il pas? La santé (suppléments nutritifs et vitamines) et les cosmétiques sont les secteurs les plus touchés par cette pratique…Va savoir pourquoi mon petit doigt flaire des FCFA. Il changera votre vie, m’a t-il dit. Le manager en chef, vesté en plein chaleur: « Tu pourras construire ta villa, en un an sans pour autant faire quoi que ce soit !  Tout est possible avec la bonne attitude ! »

Ah! Le rêve africain: ne rien foutre et gagner des sous. j’ai commencé à cogiter, ah! Aussi vite qu’un coyote de Warner Bros… Il faut quoi? Il faut quoi? Il faut quoi?

Il m’invite à un séminaire samedi matin, une sorte de grande messe du dimanche pour tous les employés. Il va me parrainer. Parrainer? je ne sais pas ce que c’est, mais ça a l’air cool ce mot. Enfin, j’espère. Elle a lieu dans un hôtel de la place. Humm…Qui dit hôtel, dit cocktail, dit restau, je vais manger à l’œil oui! Je me sape à l’africaine. Précisons! Se saper à l’africaine, c’est mouler son corps…Il faut qu’on sente que je suis quelqu’un. En moulant bien, on est craint… parce qu’on a l’impression d’avoir la latitude de faire ce qu’on veut, les us et les coutumes n’ont aucune emprise sur nous, puisqu’on est indépendante financièrement. Je sais, drôle de perception camerounaise du respect. Alors comme un saucisson, je débarque au lieu dit atelier de travail, le nom m’inspire pas trop… Quoi? Qui vous a dit que je voulais travaillez?

Je m’assieds au premier rang. Mot de bienvenu du blanc. Hummm… mon corps a commencé à gesticuler comme ça… Quoi? C’est la couleur de la réussite au village! Une heure, deux heures d’explication se sont écoulées sur l’activité, de la formation à la commission sur la vente des produits : vendre un produit et  recruter des distributeurs (des filleuls) qui à leur tour vendront et recruteront des filleuls. Recruter? Recruter un distributeur consiste à faire entrer quelqu’un dans votre réseau, qui va à son tour vendre et recruter. Parrainer cette personne consiste à la former et à la soutenir pour qu’elle aussi connaisse le succès et développe son réseau (qui sera aussi le vôtre). Ce système permet de toucher des commissions non seulement sur ses propres ventes mais aussi sur celles de ses filleuls et des filleuls de ses filleuls, sur plusieurs niveaux de profondeur.

Attendez! Me suis dis, c’est à dire que je rameute les gens, je fous rien… enfin presque… et je gagne des sous parce que j’ai la foi? Un proverbe africain dit « Que celui qui n’a pas traversé ne se moque pas de celui qui s’est noyé». Sur ce, j’ai décidé de me noyer.

Aux allures de film américain, effervescence est au rendez-vous. Et ce n’est pas l’enthousiasme qui manque dans cette salle. On y est tous shooté, claquements de doigts, slogan, cri de guerre à l’unisson nous somme devenus des pom-pom girls du succès. Et là je me sui mis à rêver …Quoi? « Le vieil éléphant sait où trouver de l’eau…Les réseauteurs ne sont pas des vendeurs professionnels et n’ont pas besoin de l’être. II parle d’Votre indépendance financière adoptant l’attitude gagnante qui mène au succès en travaillant de chez vous et à votre rythme. Et souvenez vous que la vraie richesse, ce n’est pas de gagner beaucoup d’argent, mais d’avoir le temps de profiter de ce qu’on gagne !

 

Les théories du développement personnel des psychologues ont très vite pris le pas sur le séminaire : Notre pensée façonne notre existence ; La pensée constitue une force inouïe ; être convaincu de la puissance de ses pensées. On dirait les préceptes d’un gourou…

Faut noter qu’elle est à l’origine du rêve américain…Avec Rien, on peut…

Selon une récente étude de la FTC (Federal Trade Commission) les ventes annuelles des compagnies réseautrices dépassent les 30 milliards de dollars aux Etats-Unis seulement, où plus de 13 millions de personnes participent à cette industrie. Aux USA, quelqu’un démarre dans le Marketing de réseau toutes les 11 secondes !

Dans le monde plus de 50 millions de réseauteurs indépendants vendent des produits et offrent des services pour plus de 90 milliards de dollars. De nombreux analystes prédisent qu’avant la fin de ce siècle un tiers de tous les produits et services des nations occidentales seront offerts par le biais du Marketing de réseau. Mais transformé à la sauce africaine…j’en ai un peu peur.

Alors comme une témoin de Jéhovah, je viendrais sonner à votre porte,

Euh…faites pas pareil!

Allez…

Son’a ponda!