En l’an 2019, plus précisément en janvier, le Cameroun accueillera la 31ème édition de la coupe des nations.C’est la plus grande fête de football. Elle est attendue sur le continent. Nos Stars rentrent. Nos  footballeurs immigrés reviennent au pays. Adulés, les voir jouer au football reste un délice. Cependant subsiste la rivalité ambiante locaux-Pro. Et l’on dit parfois : plus votre équipe est constituée « d’expatriés », plus vous avez des chances de gagner. Chose que je démens bien évidemment suite à la débâcle des chats domptés lors de la dernière coupe du monde. Quoi? C’est vrai? Lol

@CamFoot.com

@CamFoot.com

Ah ! Les chats domptés ! En 2019, on ira les applaudir dans le nouveau stade de Limbé, dans les stades « retapés » de Yaoundé et de Douala. Et peut-être dans les échafauds de ce qui devrait être construit ? Noooooooon ! Je ne suis pas pessimiste. Je suis juste un tout petit peu réaliste. Bon, un peu trop. Quoique, lorsque vous remarquez ce qui se passe ces derniers jours dans notre pays, tout laisse croire à un fiasco.

La fédération Camerounaise de football (FECAFOU)

Je suis une fan de foot… et c’est à cœur ouvert que je m’inquiète. Nous avons un précédent en matière de jurisprudence. Alors Ferons-nous comme le Maroc ? Pourquoi j’en parle ? Cette année, c’est l’année de l’élection du nouveau président de la Fecafoot. Pardonnez la tautologie. Vous savez celui qui gère le football camerounais, les primes, le sponsoring, les prises en charge et le nombre inqualifiable de membres dans la délégation des lions lors d’une compétition internationale.  (suite…)