Mon esprit est ailleurs. Écrire sur le Community Management, devient un supplice. Il est rare que je prévoie à l’avance le contenu d’un billet, mais j’ose croire qu’il est l’heure que j’en parle. Enfin! Selon les statistiques Facebook réalisées par SocialBakers et Zoomphère, le Cameroun pointe au 102 ème rang mondial avec plus de 550260 utilisateurs et le 15 ème rang en Afrique. La Facebookmania? Sujet de mon Billet? Non! Mais ce sont les seuls chiffres qui donnent un aperçu global  sur l’utilisation des réseaux sociaux. Les catégories les plus représentées sont respectivement les 18 / 24 ans (plus de 200.000 utilisateurs) et les 25 / 34 ans, environ 37% des utilisateurs. Et en genre, ça donne 64% d’hommes  et 36% femmes.  Twitter présente une nette marge inférieure avec ces histoires de RT là vraiment!

Bon, au Cameroun on aime Facebook hein… avec son option Photo partage, on peut trouver son MOUGOU* comme ça… akiaa… Vous aussi! Si le crocodile a un pantalon, c’est qu’il a enfin trouvé ou ranger sa queue. Non?

Alors lorsqu’on me pose la question pour la première fois sur le Community management, je ne sais ce que c’est…Vrai! Vrai! c’est cette espèce de nom hasardeux qu’on donne à un travail  sans intérêt… un animateur de jeunesse, ou de camp de scout ça… tchuips…

Mais l’ignorance fait des choses fantastiques , meilleure que te rendre ridicule, elle m’a permis d’aller me rassurer chez le seul moteur de recherche que je connaissais à l’époque, Google…

En français Gestionnaire de communauté, Le Community Manager est un nouveau métier qui consiste à animer et à fédérer des communautés sur Internet pour le compte d’une société ou d’une marque. Profondément lié au Web2.0 et au développement des réseaux sociaux, le métier réside dans l’interaction et l’échange avec les internautes (animation, modération) ; mais le gestionnaire de communauté peut occuper des activités diverses selon les contexte.

Quand ma mère a entendu ça… Elle a crié commençant à vociférer sur ma flemmardise… Vraiment! A l’époque, je n’avais rien compris. Pourquoi elle s’énerve, je n’en ferai pas mon métier…Oh! elle me sentait venir LA MAMA!

 JOB DESCRIPTION

Organiser les échanges au sein de la communauté

Favoriser l’échange d’expériences au sein de la communauté.

Développer la visibilité d’une marque au sein de communauté sur le web

Améliorer la cohésion de la communauté

Améliorer la plate-forme technique de la communauté

 

Au Cameroun, en termes de nouveauté, nous sommes à la page hein? Le dernier iPhone est déjà dans nos mains. Oh! Non! pas le chinois! Vous aussi… Alors Quoi de mieux que de croire  que je trouverai le Community Management présent dans le paysage Camerounais.

Les Entreprises Camerounaises se servent des réseaux sociaux, d’un site, de ses contenus pour fédérer leurs marques

Les statistiques que nous révèlent les « social analytics » et les sites spécialisés de mesure d’audience et d’indexation (peerindex.com, socialbakers.com, etc.) indiquent par exemple que le top 5 des marques les plus dynamiques est constitué de :

1 – MTN Cameroon (24067 fans sur Facebook)

2– YooMee/Internet Nonstop (12297 fans)

3 – RINGO SA

4 – Yar-technologies.com

5 – Camair-co

Outre les  sociétés de télécommunications, les politiciens se contentent d’un compte officiel ou non twitter ou facebook…

Qu’en est-il de LinkedIn? En prenant  mes collègues pour cobayes, je me rends compte que seul Facebook rapporte sur les suffrages. En Afrique, c’est dans le Maghreb que ces réseaux sociaux professionnels sont plus utilisés. Mon petit doigt me dit … oh! vous aussi!.. Nous ne sommes pas un peuple opportuniste. Sur les le top 73 des utilisateurs le Cameroun n’en fait pas partie. Viadeo compte plus d’un million d’africains inscrits, dont l’essentiel vit dans les pays maghrébins à l’instar du Maroc (250 000 membres) ou de la Tunisie (100 000 membres).

Peut-on créer autour de Facebook, Linkedin, GooGle+, YouTube, Viadeo, Pinterest, Myspace une communauté?

Anecdote révélatrice?

En Septembre 2011, pour palier aux longues files d’attentes dans les guichets, la compagnie unique (quoi? le régime est unique aussi oh!) de l’électricité met en place une campagne visant le paiement des factures par téléphone à travers leur site.  Selon AES Sonel ladite compagnie, «l’opération de paiement par téléphone portable se fait en deux minutes environ, le gain en confort et en temps est réel. Mieux, la traçabilité est aussi garantie». En outre, explique la société, l’utilisateur reçoit une notification par SMS valant preuve de paiement de sa facture, et il peut même, sur Internet, se connecter à une interface « lui permettant d’éditer les reçus de paiement de ses factures ». Il est actuellement utilisé par 20 000 abonnés . La campagne actuelle, sans frais de paiement, avait pour objectif d’intéresser 100 000 nouveaux abonnés à ce mode de paiement moderne pour faire passer le nombre total de ses utilisateurs à 120 000.

Résultat? Les lignes restent toujours aussi longues…

Pourquoi? Les campagnes ont été tenues en relais dans les réseaux sociaux? Au delà des réseaux sociaux, le Community Management va sur le terrain, voit les plus les moins interroge, cherche ce qui sierra le mieux, ensuite créer une présence de la marque, créer en faite une communauté…

Un ami me disait : Obligé ! Les entreprises camerounaises penseront un jour à la communication digitale obligé!

La robe de mariée ira à la mariée le jour-J. Obligé?

Allez,

Son’a Ponda

*En argot camerounais: Notre Con Mec avec qui on reste pour son fric