Je suis Luc, j’ai 30 ans et je veux aussi me marier…

Cela fait plus de six mois que je trouve à peine du temps pour moi. Alors pour mon blog, je ne vous dis pas. Pour mon retour, je vais me faire l’avocate des hommes ! Oui, vous avez bien lu. Je suis censée être une féministe ? Les événements qui suivent ne sont ni fortuits, ni le produit de mon imagination. J’aurais bien voulu. J’aurais aussi bien voulu être engagée contre le terrorisme qui sévit dans mon pays. Mais ma position reste et demeure : pour résister, parlons-leur de notre culture qu’ils tentent si durement de détruire. Je vais vous parler des déboires de Luc.

Le syndrome de la trentaine

Je ne savais pas que la pression sociale sur le statut matrimonial était la chose la mieux partagée chez les trentenaires camerounais. En Afrique, celles qui se plaignent le plus, ce sont les femmes. Bizarrement, personne n’est jamais allé voir de l’autre côté de la barrière. Nous allons tenter de résoudre ce préjudice, que dis-je, cette injustice :

Comment survivre dans la jungle des « femmes » lorsqu’on est trentenaire au Cameroun, cadre dynamique ou pas, et voulant juste être marié ? C’est aussi épineux qu’on le pense ? Oui, oui !

Une histoire de la cavalière de mariage

Luc est un ami de longue date. Trentenaire, il est à la recherche d’une partenaire. Il pourrait passer chez Meetic, tellement il a eu et causé (ben quoi? c’est un garçon avant tout) de déboires. Rien n’y fait. Il est invité à un mariage. La traîtrise des mariages, c’est le « monsieur et madame » (un complot universel contre les célibataires onong) mentionné dans chaque invitation. Il fallait une madame.

Ça tombe bien, Luc sort depuis peu avec Nathalie. Le genre de femmes pour laquelle tu te dis : elle vaut le coup. Elle est trentenaire, en CDI. Elle a une situation. C’est important pour nous les hommes, se confie Luc. Quoi ? C’est pareil, là-bas aussi !

Trois semaines avant le mariage

Nathalie débarque chez Luc. Après une partie d’amour sensuel et plein d’attention (enfin, je crois hein ?), elle évoque le souci de la tenue de soirée. « Tu m’invites, alors forcément, je voudrais m’habiller comme tu le souhaites. » Comme dans Pretty Woman, mes tourtereaux font le tour des boutiques. Les tenues sont choisies. Ils roucoulent comme des pigeons en plein lune de miel.

La semaine du mariage

Nous les filles, nous avons cette manie d’appeler tout le temps et à n’importe quelle heure :

  • Nathalie : Chéri, tu dors ?
  • Luc : Allô ?
  • Nathalie : Ah oui, il est 2h du matin. Juste te dire que je t’aime.
  • Luc : C’est tout ?
  • Nathalie : Oui, bébé ! Et toi ?
  • Luc : Mama, il est 2H, j’ai juste sommeil
  • Nathalie : Donc tu ne m’aimes pas ?
  • Luc : Euh … (marmonant Balock di pass die* !)

Nous allons essayer de corriger ça, les filles, hein ? Mais vraiment, c’est dur.

Cette semaine, aussi bizarre que ça puisse paraître : RIEN. Luc semble soulagé. Au moins, il peut dormir. Cependant, il appelle :

  • Luc : Chérie, nous partons très tôt vendredi
  • Nathalie : Quel vendredi? Quoi ? Il y a quoi vendredi.
  • Luc : Euh… Pour le mariage !
  • Nathalie : Ah oui ! J’avais oublié
  • Luc : Hummm…

Ça a cuit… ? Le weekend du mariage…

  • Luc : Âllo ?
  • Nathalie : (Le téléphone sonne… Pas de réponse)
  • Luc : (Relance l’appel…)
  • Nathalie : (Votre appel ne peut être transmis…) Téléphone éteint !

Le téléphone sonne… Pas de réponse. Luc relance l’appel. « Votre appel ne peut être transmis ». Le téléphone de Nathalie est éteint !

Ça a cuit, pour de vrai ! Bon, je ne pouvais pas m’en tenir là. On va gérer. Tous les garçons ont un plan B, m’assure Luc. Quoi ? C’est lui qui le dit.

Il appelle son plan B :

  • Luc : Âllo chéri, je suis à Yaoundé dans deux heures. Je suis pour un mariage, honey. On passe la soirée ensemble ?
  • Plan B : Mon cœur, t’es là ? Waouuu ! Je t’attends ! Mais tu sais que je n’ai pas de robe, hein ?
  • Luc : ça coute combien ?
  • Plan B : 15.000 plus la coiffure.
  • Luc : Bon, passe chercher ça à mon hôtel.
  • Plan B : Ok bébé…

Il est 10h, lorsqu’elle débarque à l’hôtel. Après une … bref ! Vous avez compris. Elle disparait dans la nature.

  • Luc : Âllo ?

Le téléphone du plan B sonne… Luc relance l’appel… « Votre appel ne peut être transmis » : téléphone éteint.

Alors il essaye le plan C. Quoi ? Luc, est en recherche de SA partenaire…

  • Luc : Âllo chéri, je suis à Yaoundé dans deux heures. Je suis pour un mariage, honey. On passe la soirée ensemble ?
  • Plan C : Ekie bébé ! Tu me préviens tard comme ça… Mais tu sais que je n’ai pas de robe, non ?
  • Luc : bip bip bip. Luc a raccroché.
  • Plan C : Ok bébé…

Le planc C relance l’appel. « Votre appel ne peut être transmis ». Téléphone éteint !

Luc est allé à sa soirée. Il a dansé et est tombé sur Virginie…

Mais ça, c’est le grand frère de l’histoire, et c’est un autre billet,

Allez, son’a ponda…. hihihi

* Malchance!

The following two tabs change content below.
Danielle Ibohn
Je suis hypothétiquement barrée... Je dis bien hypothétiquement. Community Manager en herbe, se prenant rarement au sérieux.