Le pipiroom de la république

 

Il est 4h58 minutes, photoshop ne m’aime pas. Bon, je travaille sur un visuel et c’est un peu compliqué. Je suis stressée alors j’écris. Je vais vous parler aujourd’hui du pipiroom de la république. Vous avez une appréhension ? C’est bien normal !! Mais je ne parlerais pas de politique proprement dite. Quoique lorsque tu vois la photo ci-dessous, tu te dis, Ah merde!

 

@Danielle Ibohn

@Danielle Ibohn

Ceci est le pipiroom de la république : la rue Mpodol Ruben um Nyobè. Pourquoi ? Parce que j’y ai fortement contribué. Quoi ? C’est vrai !  Lorsque vous quittez  Douala pour yaoundé, le trajet est pénible. C’est 4h30 de routes, de verdures interminables, de  queue de poisson à vous rendre cardiaque. Alors dès l’agence, on se prépare : Boisson, jus, eau, nourriture, comme si on s’apprête à aller à l’échafaud. Cependant le corps obéit à des règles d’impuration indémontable. Dans 3h 30, on aura envie tous de faire pipi, d’uriner. Heureusement pour nous, le chauffeur du bus connait de petits endroits où nous pouvons profiter du bonheur de pisser à l’air libre. Quoi? les femmes,  ça pisse :p

Alors, nous avons cet endroit. Vous imaginez le nombre de personnes, de bus, de nationalités qui sont passés chaque fois.  Notre politique pour nos héros nationaux ne se répercutent-elles pas de manière inconsciente sur nos attitudes ? On pisse sur notre histoire et c’est bien ça l’histoire.

 

Allez Son’aponda

The following two tabs change content below.
Danielle Ibohn
Je suis hypothétiquement barrée... Je dis bien hypothétiquement. Community Manager en herbe, se prenant rarement au sérieux.