We are happy from Yaoundé…

Il y a quelques semaines alors que je préparais mon retour chez moi, je me surprends à sortir cette punchline digne d’une ancienne abonnée à un vendeur de Comics : « Rentrer à Yaoundé après avoir vécu à Douala c’est comme replonger dans Smallville après avoir goûté à Metropolis ». Que tous les geeks et supporters de la #TeamYaounde me pardonnent, je me la pétais, mais un peu trop quoi.

Yaoundé is the town. No really, repeat after me:  YAOUNDE. IS.THE.TOWN.

@Danielle Ibohn

@Danielle Ibohn

Cet apaisant moment où, assise dans un bus même après le plus inconfortable des voyages, tu reconnais les lumières de ta ville à travers la vitre et recommence à te sentir vraiment chez toi. Et là je pense à la voix de Flora Coula qui souligne magnifiquement dans le titre Douala du Collectif Kalbass : « D.L.A, c’est vrai que j’taime bien, mais sans te mentir… Je reste une go de Yaoundé ».

Quoiqu’il arrive,  je reste une go de Yaoundé, Cité-Verte. Je ne connais pas deux quartiers qui inspirent le plus l’expression « tchhuiiiipp » aux taximen comme la Cité-Verte…  Un quartier qui tourne en rond encerclé par deux zones d’embouteillages, mais qui peut avoir envie de s’y perdre ?

Quoi qu’il arrive, je reste une go de Yaoundé. Une ville où, quel que soit l’endroit où tu te trouves, tu entends quelqu’un proposer « pièce » pour Mokolo. La ville où c’est naturel d’arriver en retard « parce qu’il pleut », et si cette assertion vous pose un problème, c’est peut-être que vous n’avez pas encore bien gouté la vraie pluie yaoundéenne qui  transperce jusqu’à la moelle. Puis de toutes les façons, vous connaissez le dicton : « Le retard est une vue de l’esprit » 😀

Ils vont dire qu’à Yaoundé ça tourne au ralenti… Question de perspective les amis, vous êtes pressés que vous partez où ? La course des enfants c’est le matin ! Ils vont dire qu’on est villageois à Yaoundé. Oui parfaitement, chez nous c’est comme dans ton village : de l’air pur, de la chaleur humaine, une ambiance de quiétude avec en bonus, les quartiers généraux de  Camtel  (le grand-frère chez qui tu prends Internet là) et le 50-50 de la Brique !

@Danielle Ibohn

@Danielle Ibohn

Yaoundé un jour, Yaoundé toujours, Yaoundé partout… Yaoundé comme une pulsation cardiaque de fierté quand j’ai capté l’appel « Tu sais d’où ça vient… » dans  Jackpot de Dareal, seule quelque part dans un studio du fin fond d’Akwa Nord.  Yaoundé, parce que si l’envie d’une tarte aux pommes te trouve éveillé en plein trois heures du mat, tu as au moins trois vraies boulangeries qui sont prêtes à te servir. Yaoundé by Night, ou les vues imprenables sur une cité qui grandit silencieusement vite, depuis le toit de l’Hôtel Hilton, du Mont Febe, du Palais des Congrès… Si tu l’ignorais, maintenant tu sais d’où ça vient : que tout le monde réponde « Yaoundé » quand je dis…

          Délire

          Sultan Oshimihn

          Tchop & Yamo

          Le Monument de la Réunification

          Jack Bauer

          Cameroon Tribune

          La Colline du Savoir

          L’Immeuble de la Mort

D’ailleurs en parlant de l’Immeuble de la Mort, quand est-ce qu’une marque de urban clothing camerounaise va se décider à lancer une ligne de T shirt « We Love l’Immeuble de la Mort » ? Avec la photo de la version originale hein, soit le bâtiment sombre qui inspirait la crainte et le respect. Pas la version remixée qui brille la nuit. Oui, j’ai des goûts étranges je sais. Mais c’est normal… Je viens de Yaoundé 🙂

Vous l’avez remarqué ce n’est pas ma plume, qui débute ce billet.

La plupart du temps j'y suis @Smile Yaoundé @Danielle Ibohn

La plupart du temps j’y suis @Smile Yaoundé @Danielle Ibohn

C’est celle de Killjoy, une blogueuse camerounaise  bien allumée comme je les aime. Oui ! Moi ? Vous aurez vu à chaque point des onomatopées.  Elle parle de Yaoundé, fière, élégante par la volupté rouge de sa terre, sexy par son climat super méga excitant, froid et entraînant les corps dans cette espèce de danse sexuelle qui fait tout son charme …. Oui, je peux être porn parfois hihihi! Ce billet s’inspire de mon prochain voyage et des dires de ma Homo Allumus. Homo Allumus  = Killjoy quoi ? Elle est bien allumée. Une fille qui veut « I love l’immeuble de la mort ? » Vrai, ça doit tourner dans le sens inverse dans sa tête quoi ? Hihihi.

Mon YAOUNDE ! Yaoundé vu par moi ! Oui, je vais vous souler avec ce mot hihihi. Elle est cette espèce de grand village aux allures de ville. Lieu par excellence des ministères, des consulats et ambassades, genre lorsque tu fais trop de tours dans cette ville, t’es fichée ! Ah ! T’es nouvelle mbenguiste ! Puis tout le monde est en veste dans cette ville. TOUT LE MONDE, je vous dis. Genre tu te demandes «voilààà, je suis extraterrestre ». C’est comme s’ils se sont entendus. Je vous dis ! Genre on te voit , on sait: tes pas « de Yaoundé ». Mon frère, si c’est secte hein ? Non ! Je ne suis pas. Nos tailles basses de Douala sont une horreur comparées à leurs tailles hautes? ^.^ . Deuxième chose, tout est  à 100 F Cfa  dans cette ville. Homo allumus l’a mentionné le taxi, c’est 100. 100, pièce, Mokolo. Je ne sais pas comment vous expliquer.La distance est, mais genre Bonamoussadi – Akwa. Au point où lorsque tu tends l’argent au chauffeur, tu es en position « Court Forest, court ! »  Mais c’est plus grave : chaussettes, barrettes, chaussures, manteaux, tomates, tricots, parapluies. Wallaye c’est vrai !  J’aime Yaoundé parce que c’est moins chèr ? NOOON ! Je suis pas radine oh ! Mais vraiment, vous voyez comme ça, vous-même ? Vous vous installez? Accusez les gens comme ça loool !

Comme dit Killjoy, Yaoundé un jour, Yaoundé toujours, Yaoundé partout…

C’est la meilleure ville au monde pour s’amuser. Les gens sont sans prise de tête. Les endroits sont plus éclectiques les uns des autres. Tu peux commencer tes marches à  14 heures  et te retrouver le lendemain matin avec la même tenue au boulot. Le comble, c’est que tu peux faire ton footing en même temps. Oui, c’est la ville des sept collines. Comment croyez- vous qu’ils tiennent à l’alcool sinon hihihihi. Elle n’a rien à envier aux grosses mégapoles, aux villes qui ne dorment pas, aux villes lumières. Quoique le dernier point là, ville lumière, on va retirer hein ? Hein, ma killjoy?

Yaoundé est la plus belle ville au Monde ! Qui dit mieux ! En plus, c’est là où vit notre président! Quoi? C’est facile?

We are happy from Yaoundé… Restez là-bas avec vos Paris!

Son’a ponda !

The following two tabs change content below.
Danielle Ibohn
Je suis hypothétiquement barrée... Je dis bien hypothétiquement. Community Manager en herbe, se prenant rarement au sérieux.