Presqu’Politiquement correcte…

Crédit photo Danielle Ibohnn

Crédit photo : Danielle Ibohnn

Ce billet, je le débute avec la rage qui monte crescendo là. Je ne serais pas politiquement correcte. Depuis hier, je suis plutôt choquée par des propos qui m’hérissent le poil.

J’aime pas parler de faits politiques, je trouve que ça ne sert à rien. C’est juste un grand jeu où chacun essaye d’en tirer plus d’intérêts. Je ne suis pas pessimiste. Mais vraiment, j’aimerais qu’on me dise combien de maires, de députés, d’hommes politiques au Cameroun ont tenu leurs promesses électorales. S’il vous plait épargnez-moi vos discours. Au Cameroun, une chose est d’un commun partage: Ne jamais parler des sujets qui sont politiquement incorrects.

Commençons par celui-ci: Niat Njifenji notre numéro deux national (Président du Sénat) qui remercie notre Président de la République avec une cérémonie coûtant 78 millions de nos Franc Cfa. Bon, ça devrait me choquer! Mais dans ce pays, rien ne m’étonne. Les personnes aiment cotiser pour faire la fête. Ce qui me rends grrr, c’est que tout le monde trouve cette cérémonie griotique politiquement correcte d’en parler.

Ce ne qui convient pas, c’est un ambitieux ancien lion indomptable. Devenir maire? Il a le droit de se représenter. No bi so? (Question rhétorique en argot). Même comme il s’alignera comme les autres maires. Et puis, vraiment, on s’en fout hein?

Deuxième fait: Une image forte hein? La fille de notre deuxième président en visite dans son ancienne habitation (le Palais Présidentiel). Habillée en pagne du parti politique majoritaire au Cameroun, elle vient poser ses doléances: Participation aux élections, rapatriement du corps de son père, elle parle de réconciliation. Y avait-il un quiproquo? A ma connaissance, non! Bon, je suis aussi des années 80. Celle l’a moins informé sur son histoire, hein? Je découvre, je m’informe surtout. Ce fut incorrect d’en parler avant? C’est bon, maintenant?

Troisième fait: Ce qui convient de parler, c’est cette histoire de chats domptés (que dis-je de chatons, miaou domptés), de cette polémique autour des joueurs qui joueront ce dimanche ou pas? La coupe du monde Brésil 2014 est à notre portée hein? Tchuips, je maugrée. Et puis, quoi encore? Notre Eto’o national nous fait encore des misères. Il fait des caprices de star.  « Je ne joue pas, si mes copains ne jouent pas » Vraiment, je le comprends plus. Tu ne veux plus jouer. Ne joue plus. C’est simple. Ekié! Ils ont fait une réunion de crise, jusqu’ à 23h. Ils jouent le lendemain.

Le politiquement correcte, l’agenda des médias camerounais, friands de sensations, de titres pompeux, des titres qui feront vendre des tirages de dingue.

Devrais-je leur jeter la pierre? Combien de personnes achètent la presse au Cameroun? Le politiquement correcte est ce qui nourrirait son homme? Ma colère retombe là… Serait-ce une excuse? J’en sais plus rien… Mais une chose est sûre, c’est que dorénavant j’irais cherché mon information.

Allez,

Son’a ponda!

 

 

The following two tabs change content below.
Danielle Ibohn
Je suis hypothétiquement barrée... Je dis bien hypothétiquement. Community Manager en herbe, se prenant rarement au sérieux.